RAPPORT ANNUEL 2013-2014

Vertige est un thriller psychologique à dimension familiale dans lequel les pièces du casse-tête se révèlent progressivement jusqu'à un imprévisible dénouement. 

Calcul des enveloppes de rendement

La part de financement accordée à chaque enveloppe de rendement est en fonction des résultats de chaque télédiffuseur par rapport aux autres, selon des facteurs pondérés. Le calcul des allocations des enveloppes de rendement de 2013-2014 a été fondé sur les cinq facteurs de rendement suivants : le succès auprès de l’auditoire — nombre total d’heures d’écoute, le succès auprès de l’auditoire — émission originale en première diffusion, le rendement historique, les droits de diffusion régionaux et l’investissement en médias numériques.

Succès auprès de l’auditoire — nombre total d’heures d’écoute

Ce facteur a été créé pour récompenser les télédiffuseurs ayant montré leur capacité à soutenir des projets financés par le Fonds des médias du Canada (FMC) populaires auprès de l’auditoire canadien. Que ce soit le fait du calibre du projet déclenché par le télédiffuseur, d’une promotion soutenue ou de l’optimisation de la programmation, le résultat est le même : les Canadiens et les Canadiennes passent plus de temps à regarder des émissions financées par le FMC. Le succès auprès de l’auditoire — nombre total d’heures d’écoute se fonde sur le nombre total d’heures d’écoute d’émissions soutenues par le FMC, pour chaque télédiffuseur, commandées ou acquises, au cours de l’année de diffusion 2012-2013. Le nombre total d’heures d’écoute provient des mesures de l’auditoire de BBM Canada et comprend tous les téléspectateurs âgés de deux ans et plus.

Succès auprès de l’auditoire — émission originale en première diffusion

En réponse à une directive de Patrimoine canadien visant à mettre un accent particulier sur les émissions originales en première diffusion aux heures de grande écoute, le facteur succès auprès de l’auditoire — émission originale en première diffusion a été créé en vue d’inciter davantage les télédiffuseurs à commanditer des émissions originales et de les diffuser aux heures de grande écoute. Le crédit attribué aux émissions de télévision admissibles a été calculé suivant la même méthodologie que le facteur succès auprès de l’auditoire — nombre total d’heures d’écoute.

Rendement historique

Le rendement historique vise à stabiliser le financement consenti sur un an aux diffuseurs et aux producteurs. Le crédit du rendement historique gagné par les télédiffuseurs dépend des fonds investis par le FMC dans les projets télévisuels qui ont bénéficié de droits de diffusion admissibles. Le crédit accordé en vertu du rendement historique a été calculé sur la base des trois exercices financiers suivants : 2009-2010, 2010-2011 et 2011-2012.

Droits de diffusion régionaux

Le facteur de droits de diffusion régionaux récompense les télédiffuseurs qui déclenchent des projets télévisuels à l’extérieur des centres de production de Toronto et de Montréal, appuyant ainsi l’un des objectifs du FMC, à savoir encourager la diversité des voix d’un bout à l’autre du pays. Les télédiffuseurs qui ont accordé un droit de diffusion à des projets régionaux en 2012-2013 ont reçu un crédit en vue du calcul des enveloppes de rendement 2013-2014.

Investissement en médias numériques

L’objet du facteur investissement en médias numériques est de fournir un incitatif aux télédiffuseurs pour qu’ils appuient les composantes médias numériques à contenu « riche et élaboré » au sens des Principes directeurs, de manière à augmenter leurs propriétés de télévision. En 2013-2014, le crédit du facteur investissement en médias numériques était fonction des contributions admissibles du télédiffuseur en espèces ainsi que des contributions du FMC aux composantes médias numériques financées par le FMC en 2012-2013.

Documentaires de langue française

L’allocation destinée aux documentaires de langue française a été divisée entre les émissions uniques et les séries aux fins des calculs, et ce, pour distinguer les deux formats et pour encourager les télédiffuseurs à commanditer des documentaires à épisode unique. Malgré l’ajout d’une étape supplémentaire au processus, les télédiffuseurs qui ont participé à ce genre ont reçu une seule enveloppe pour les documentaires comprenant les sommes reçues pour les deux formats d’émissions.

Pondération des facteurs (%)

2013-2014

Succès auprès de l’auditoire – nombre total d’heures d’écoute

Succès auprès de l’auditoire – émission originale en première diffusion

Rendement historique

Droits de diffusion régionaux

Investissement en médias numériques

Total

Anglais

40

15

15

20

10

100

Français

40

15

25

10

10

100

 

2012-2013

Succès auprès de l’auditoire – nombre total d’heures d’écoute

Succès auprès de l’auditoire – émission originale en première diffusion

Rendement historique

Droits de diffusion régionaux

Investissement en médias numériques

Droits de diffusion supérieurs à l’exigence-seuil

Total

Anglais

40

15

15

20

10

0

100

Français

40

15

25

10

10

5

100

 

2011-2012

Succès auprès de l’auditoire – nombre total d’heures d’écoute

Succès auprès de l’auditoire – émission originale en première diffusion

Rendement historique

Droits de diffusion régionaux

Droits de diffusion supérieurs à l’exigence-seuil

Investissement en médias numériques

Total

Anglais (dramatiques; variétés et arts de la scène)

40

15

15

20

5

5

100

Anglais (enfants et jeunes; documentaires)

55

0

15

20

5

5

100

Français (dramatiques; variétés et arts de la scène)

35

15

25

10

10

5

100

Français (enfants et jeunes; documentaires)

50

0

25

10

10

5

100

 

2010-2011

Succès auprès de l’auditoire

Accès historique

Droits de diffusion régionaux

Droits de diffusion supérieurs à l’exigence-seuil

Total

Anglais

40

30

20

10

100

Français

30

45

10

15

100

 

Retour Haut de la page